Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

🚚 Livraison GRATUITE en Point Relais France Métropolitaine

World Afro Day : "Thank you, it's an Afro !"

World Afro Day : "Thank you, it's an Afro !"

La coiffure afro, bien plus qu'une simple esthétique, incarne une histoire riche de luttes, de culture et d'expression. A l'occasion du World Afro Day, nous allons retracer son histoire riche. 

De ses débuts en tant que symbole de fierté au sein des mouvements des droits civiques aux Etats-Unis dans les années 60 jusqu'à son rôle emblématique dans les mouvements sociaux contemporains tels que Black Lives Matter ou le mouvement NAPPY, cet article explore l'évolution captivante de la coiffure afro à travers les décennies. 

Un Symbole de Lutte et de Fierté

Dans les années 60, la coiffure afro s'est imposée comme un signe de résistance et d'émancipation pour la communauté afro-américaine. Portée par des figures telles qu'Angela Davis et les membres des Black Panthers, elle exprimait la revendication d'une identité noire fière et affirmée dans un contexte de luttes pour les droits civiques et contre l'oppression raciale.

angela-davis

Disco, Funk, Soul & Afro

Les années 70 ont vu la coiffure afro gagner en popularité dans la musique, notamment dans les genres du disco, de la funk et de la soul.

Des artistes emblématiques comme Diana Ross et Jimi Hendrix ont arboré fièrement leurs afros sur scène, symbolisant l'affirmation de la culture noire dans la sphère artistique et populaire.

diana-ross
Diana Ross

 

Émergence dans le Hip-Hop et R&B

La coiffure afro a joué un rôle majeur dans l'esthétique visuelle du mouvement hip-hop naissant. Des artistes tels que Salt-N-Pepa l'intègrent dans leur image, incarnant une attitude de confiance et de rébellion contre les normes établies.

Durant les années 80, l'afro devient un signe de l'expression artistique et de l'identité culturelle de la communauté hip-hop. Toutefois il évolue : d'une forme libre et volumineuse il devient plus structuré, plus court, pour finalement disparaître à l'aube des années 90. Les stars masculines adoptent des coiffures avec moins de volumes, avec des lignes droites formées par des contours ou des raies plus en phase avec l'imaginaire gangsta qui prévaut à cette époque et qu'incarneront des figures comme Tupac Shakur ou Notorious Big. 

Notorious Big cheveu afro courtNotorious Big

Du côté des artistes féminines, le défrisage, le lissage ou le port de wigs remplaceront progressivement les tresses, braids ou afros, pour mieux accompagner une mouvement de plus en plus mainstreamLes chanteuses de RnB du groupe SWV ou Aaliyah incarnent parfaitement cette nouvelle tendance.

Aalyyah chanteuse afro-américaine noireAaliyah

Il faudra attendre le début des années 2000 avec l'émergence du Dirty South, un hip hop tout droit venu d'Atlanta incarné par Ludacris ou l'émergence de nouveaux artistes de Neo soul comme Erykah Badu pour revoir l'Afro porté fièrement par la nouvelle génération Hip Hop. 

erykah-baduErykah Badu

 

Du Mouvement Nappy au Black Lives Matter

Pendant les années 2010, un mouvement émerge aux États-Unis : le mouvement Nappy, natural and happy. Initié par des femmes afro-américaines, il s'agit d'une célébration de leurs cheveux naturels qui mêle revendications identitaires et préoccupations écologiques. Ce mouvement se répand rapidement à travers le monde, touchant les femmes noires et métisses qui souhaitent reconnecter avec une culture capillaire longtemps négligée.

En 2013, suite au meurtre de Trayvon Martin et à d'autres tragédies visant la communauté afro-américaine, naît le mouvement Black Lives Matter. En réponse aux résurgences du racisme, une nouvelle génération s'engage dans une lutte entamée il y a 50 ans pour les droits et l'identité noire.

L'afro retrouve son statut de symbole puissant de l'identité noire, culminant en 2016 avec le morceau "Don't Touch My Hair" de Solange Knowles, hymne célébrant l'identité noire dans une Amérique en proie à des tensions raciales.manifestante-black-lives-matter-brandissant-une-pancarte-sur-laquelle-est-écrit-I-woke-up-black

 

Au-Delà des Frontières Culturelles

L'impact de la coiffure afro s'est étendu au-delà de la culture noire, comme en témoigne le mouvement Hrach is Beautiful né au sein de la diaspora maghrebine. Inspirés par le mouvement Nappy, le mouvement Hrach désigne le port du cheveu naturel en tant que symbole d'une culture arabe revendiquée, affranchie d'un héritage post-colonial et illustre la manière dont l'afro peut transcender les frontières ethniques et géographiques.

femme-arabe-aux-cheveux-crépus-afros

 

De l'ancienne signification culturelle à la révolution contemporaine de l'expression personnelle, le cheveu afro est une manifestation vivante de la diversité et de la force. En embrassant et en célébrant les boucles naturelles, nous contribuons à la renaissance du cheveu afro et à la redéfinition de la beauté pour les générations à venir.

femme-avec-son-enfant-se-calinant

 

Pour en savoir plus sur le World Afro Day, cliquez sur ce lien

Laissez un commentaire

Panier

Plus de produits disponibles à l'achat